Les apnées du sommeil - Journée Suisse du Sommeil - Genève
15662
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15662,page-child,parent-pageid-15963,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Les apnées du sommeil

les symptômes des apnées du sommeil

Qu’est ce que les apnées du sommeil ?

Les apnées du sommeil sont des pauses respiratoires de plus de 10 secondes qui surviennent au cours du sommeil. Dans certains cas plus rares, elles peuvent dépasser une minute. La plus longue apnée du sommeil observée a ce jour a même duré 2 minutes !

 

Ces « arrêts » respiratoires sont causés par une obstruction de la gorge et se présentent sous 2 formes différentes. En effet, on parlera « d’apnée » dans le cas d’une obstruction complète et « d’hypopnée » dans le cas d’une obstruction partielle. La principale conséquence de ces micro-réveils concerne la dégradation de la qualité du sommeil qui devient ainsi moins récupérateur.

 

Intervenant à plusieurs reprises pendant la nuit, ces pauses respiratoires ont des fréquences variables. Si les pauses se répètent plus de 10 fois par heure, on peut dire que le patient souffre d’apnée du sommeil.

Les types d’apnées du sommeil

1

Les apnées obstructives

C’est la forme la plus courante d’apnées du sommeil. Elles sont provoquées par un blocage des voies aériennes supérieures ce qui a pour effet de stopper la transmission de l’air en direction des poumons.

2

Les apnées centrales

Ces apnées sont rares et peuvent être provoquées par certains traitements médicaux. Dans ce cas, c’est le cerveau qui ne demande plus d’effort respiratoire aux muscles responsables de la respiration.

3

Les apnées mixtes

Il arrive dans certains cas que la personne présente à la fois des apnées du sommeil  obstructives et des apnées du sommeil centrales. C’est pour cette raison que ce trouble du sommeil a été nommé « apnées du sommeil mixtes ».

Survolez les images pour apprendre à identifier les symptômes des apnées du sommeil !

Transpiration excessive pendant la nuit

Troubles de la concentration

Maux de tête au réveil

Troubles de la fonction sexuelle

Somnolence

Arrêts respiratoires nocturnes

Ronflements sonores et irréguliers

Envie d’uriner

Apprenez à identifier les symptômes des apnées du sommeil !

Transpiration excessive pendant la nuit

1. Transpiration excessive pendant la nuit

Troubles de la concentration

2. Troubles de la concentration

Maux de tête au réveil

3. Maux de tête au réveil

Troubles de la fonction sexuelle

4. Troubles de la fonction sexuelle

Somnolence

5. Somnolence

Arrêts respiratoires nocturnes

6. Arrêt respiratoires nocturnes 

Ronflements sonores et irréguliers

7. Ronflements sonores et irréguliers

Envie d’uriner

8. Envie d’uriner

Avez vous un risque de faire des apnées du sommeil ?

Nous vous proposons de faire un test en ligne gratuit pour obtenir un premier diagnostic !

Les profils à risque :

Dans la plupart des cas c’est l’obstruction des voies respiratoires qui va déclencher une apnée pendant le sommeil. Certains profils sont particulièrement sujets aux apnées du sommeil :

 

  •     L’âge : le risque de souffrir d’apnées du sommeil augmente avec l’âge. Il survient avec une proportion plus élevée chez les patients de plus de 65 ans.
  • Le sexe : les hommes sont beaucoup plus concernés que les femmes (2 à 3 fois plus de personnes touchées)
  • L’hérédité : une personne dont un parent proche est atteint d’apnées du sommeil a 2 à 4 fois plus de risques d’en être atteint également.
  • La circonférence du cou : plus le cou est large, plus le risque de faire des apnées du sommeil sera élevé.

Les facteurs aggravants :

Que l’on souffre d’apnées du sommeil ou que l’on soit un profil à risque, il est important de prêter attention à ses habitudes de vie pour éviter d’aggraver ou même de déclencher la maladie. En effet, l’hygiène de vie joue un rôle à ne pas négliger et peut même contribuer à améliorer le confort du patient.
Retrouvez ci-dessous les facteurs de risques principaux :

 

  • Alcool & médicaments : ces substances entraînent un relâchement des muscles et diminuent le passage de l’air à travers la gorge
  • Le tabagisme : fumer augmente de 2.5 fois le risque de souffrir d’apnées du sommeil
  • Les obstructions nasales : elles augmentent les difficultés du passage de l’air
  • La position dorsale : dormir sur le dos favorise tout particulièrement les apnées du sommeil