Conférence pour les professionnels - Journée Suisse du sommeil
16866
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16866,page-child,parent-pageid-16845,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Conférence pour les professionnels

Conférence « Focus sur la somnolence diurne »

Le Jeudi 14 mars 2019 dans le cadre de la troisième édition de la Journée Suisse du Sommeil se déroulera la conférence « Focus sur la somnolence diurne ».

Elle se composera de trois parties :

Trop de sommeil ou peu d’éveil ? Par le Dr. Katerina ESPA CERVENA, Psychiatre Psychothérapeute et Spécialiste des troubles du sommeil, Membre de la direction médicale, Centre du sommeil, CENAS. Au cours de cette présentation, le Dr K. Espa Cervena introduira brièvement la neurophysiologie de la somnolence, puis elle abordera ses aspects pharmacologiques avec un accent sur les pratiques quotidiennes de la médication.

 

« L’hyper somnolence: De la plainte de somnolence diurne au diagnostic d’hyper insomnie rare ». Par le Dr.Kelly GUICHARD, Membre de la clinique du sommeil, service d’explorations fonctionnelles du système nerveux, CHU de Bordeaux. Le Dr. K Guichard développera les différents moyens d’évaluations de la somnolence diurne, permettant de faire la distinction entre plainte et trouble. Elle présentera les causes fréquentes de la somnolence, mais également les hypersomnies rares, et abordera le sujet du retentissement de la somnolence sur le fonctionnement diurne.

 

« La place de l’évaluation psychologique dans le bilan d’une hyper insomnie ». Par le Dr.Tiffen Raffray, Directrice médicale du Centre de Sommeil de Florimont, Psychiatre Psychothérapeute et Spécialiste des troubles du sommeil, médecin agréée au centre CIRS du CHUV. Le Dr. T Raffray confèrera un discours sur l’apport des tests neuropsychologiques de la somnolence diurne. Ces investigations complémentaires permettent de préciser le diagnostic dans les cas compliqués où les investigations somnologiques habituelles n’ont pas permis de conclure à un diagnostic d’hypersomnie d’origine centrale ou de trouble intrinsèque du sommeil.

Important : la conférence est réservée aux médecins. L’inscription en ligne est obligatoire afin de valider votre participation.

Edito : Fatigue ou Somnolence ?

Il est tout à fait naturel et physiologique de bailler et d’avoir envie de dormir à la fin d’une journée. C’est simplement un signal émis par notre cerveau qu’il est le temps de « recharger les batteries ». Plus précisément,  notre horloge biologique libère l’hormone du sommeil : la mélatonine. Elle est produite à partir de 21 heures et jusqu’à 7h30 le matin.  Notre corps nous indique qu’il est temps de ralentir, pour mieux continuer plus tard… Il en est de même pour la somnolence.
Cependant, quand la somnolence devient envahissante ou inhabituellement fréquente, quand elle apparait dans les moments inappropriés, elle peut présenter les symptômes d’une maladie sous-jacente. Il est peu connu que la somnolence diurne excessive (pathologique) touche 10-20% de la population générale et présente ainsi un des enjeux majeurs de la santé publique. À chaque pic de somnolence, on observe une baisse de la vigilance. Le besoin de dormir fait qu’on est moins réactif et efficace. Sans oublier que la somnolence augmente le risque d’avoir un accident de la route.
Contrairement aux autres symptômes des troubles du sommeil (p. ex. le ronflement ou l’insomnie), la description de la problématique est beaucoup plus hétérogène et plus difficile à saisir : « Docteur, je me sens tellement fatiguée… Je suis épuisé… Je manque d’énergie… Je suis somnolent… ». On entend ces phrases quotidiennement, mais définir la nature exacte du trouble et démêler le fil d’un diagnostic différentiel jusqu’à la mise en place d’un traitement efficace n’est pas un parcours aisé.
La problématique de la somnolence diurne excessive n’est pas seulement une affaire de spécialistes du sommeil. Tout médecin est concerné́ par sa présence éventuelle chez l’un de ses patients.
Nous vous proposons dans cette troisième édition de la Journée Suisse du Sommeil de parcourir avec nous le diagnostic différentiel de la somnolence diurne, les moyens simples permettant d’évaluer sa gravité, les indications aux examens plus poussés et également des pistes thérapeutiques.

Katerina Espa Cervena
Direction Médicale CENAS

Informations pratiques :

Date et Heure :
Jeudi 14 Mars 2019 de 13h30 à 18h30 (cocktail à partir de 17h)

Adresse :
Grand Hôtel Kempinski
Quai du Mont Blanc 19
1201 Genève

Parking : 
Accès parking Kempinski (Rue de la Cloche 7, 1201 Genève)

Crédits de formation continue : 
SSMIG: 3 / SSP: en cours / SGPP: 3 / SNC: 3

Important : la conférence est réservée aux médecins.

L’inscription en ligne est obligatoire afin de valider votre participation